Protection juridique en assurance : à quoi ça sert ?

De plus en plus d’assurance offrent par défaut la protection juridique. De quoi s’agit-il ?

En cas d’accident ou d’incident (appelé aussi litiges, dans le langage assurantiel) qui pourrait vous amener à devoir vous défendre au tribunal, il est sérieusement recommandé de recourir à l’assistance d’un avocat, même si vous vous sentez dans votre bon-droit. La protection juridique d’une assurance vous permet de prendre en charge ces frais pour vous.

La protection juridique se cache un peu partout dans les assurances: auto, moto, habitation etc…

Guide-assurance.com fait le point avec vous sur les garanties en cas de litiges. Éclairage.

Une défense dans les procédures juridiques

Lorsqu’une tierce personne s’estime victime d’un préjudice, ou si vous vous estimez victime vous-même d’un préjudice, la première chose à tenter de faire et de résoudre ce litige à l’amiable.

Dans le cas ou le règlement à l’amiable n’est pas possible, Guide Assurance vous conseille de vous rapprocher du Tribunal compétent qui pourrait arbitrer selon les règles de droits communs les dédommagements ou le non-lieu.

C’est là que peut intervenir la protection juridique : Aller en justice pour régler un litige peut couter cher, et même si vous gagnez, vous aurez à avancer les frais initiaux qui vous seront remboursés plus tard.

C’est là qu’intervient la protection juridique : votre assurance peut vos couvrir pour ces frais à avancer, sous reserve qu’elle ait bien validé la prise en charge.

« Si vous détenez une protection juridique, la garantie de l’assurance prendra en charge les honoraires d’avocat, les frais de procédure ainsi que les frais d’expertise », s’engagent les assurances de la place. Il vous reste tout de même le libre choix d’avocat. Votre assureur ne peut vous imposer celui de sa compagnie.

Certes, certains prestataires proposent des protections juridiques ne couvrant que l’assuré. D’autres, en revanche, offrent une couverture globale sur les litiges qui touchent même le conjoint, les enfants, et d’autres personnes vivant sous le toit de l’assuré.

Mais qu’assure concrètement la protection juridique ?

Et quelles sont ses limites ? Deux questions parmi d’autres qui surgissent au moment de la décision, voire pendant la signature du contrat d’assurance.

Avant de préciser les limites de cette protection, il faut bien connaître les champs d’action de la protection juridique. Cette dernière fait partie d’un contrat d’assurance ou l’objet d’un contrat spécifique. À titre d’exemple, « si la protection juridique entre dans le cadre de l’assurance auto, l’assuré bénéficiera de la défense en cas de litige avec un autre conducteur », explique un assureur.

En revanche, si vous optez pour un contrat de protection juridique spécifique, cela risque de réduire le champ de la protection.

Comme à chaque fois avec les assurances, il faut bien relire votre contrat au préalable.

Et surtout, faîtes attention aux limites fixées par votre assurance. Ses limites peuvent être à la fois sous forme de seuil, soit un plafond de prise en charge, marge d’honoraires d’avocat, délais de carence ou de limites géographiques.

C’est pourquoi, il est conseillé de comparer les garanties offertes par les différents assureurs du marché avant de trancher. Mais, une protection juridique en assurance reste tout de même mieux que rien.

Protection juridique en assurance : à quoi ça sert ?

Product Name: Protection juridique en assurance : à quoi ça sert ?

Sending
Cet article vous a été utile ?
5 (2 votes)