Quelle complémentaire santé choisir ? 6 pièges à éviter

Avant de souscrire à votre nouvelle complémentaire santé, attentions aux pièges !

  • Les garanties en santé
  • La publicité mensongère
  • Les exclusions
  • les délais de carence (délai pendant lequel la mutuelle ne vous couvre pas)
  • Les couvertures inutiles
  • L’approche commerciale

Comment choisir les bonnes garanties en santé ?

Le coût des soins est élevé et les prestations de la Sécurité sociale ne couvrent généralement pas grand-chose.
Souscrire un contrat d’assurance santé qui vient rembourser en complément est donc une démarche indispensable.
L’offre de produits est abondante : assureurs, mutuelles et autres institutions de prévoyance se disputent la clientèle et vous proposent des contrats à tous les prix et pour tous les besoins.
A priori, vous n’avez donc que l’embarras du choix. Cependant, il existe de nombreux pièges à éviter lors du choix de votre complémentaire santé.

Comment éviter la publicité mensongère des assureurs ?

  • Les publicités pour les contrats de complémentaire santé sont parfois trompeuse.
  • N’achetez que sur la base du contrat lui-même, notamment du tableau des garanties.
  • Privilégiez les garanties exprimées en euros ou en pourcentage des frais réels : les libellés plus compliqués cachent toujours quelque chose.

Comprendre les exclusions avant de souscrire votre contrat d’assurance

Certains contrats suppriment systématiquement certaines affections de leurs garanties. Lisez les petits caractères et décidez si vous êtes à l’aise avec ce qui est exclu de votre couverture. Et encore une fois, ne croyez que ce qui est écrit dans le contrat !

Les exclusions en assurance santé sont moins nombreuses qu’en prévoyance.
Il y en a néanmoins un certain nombre et il est fortement recommandé de les examiner attentivement.
Les affections antérieures à la souscription peuvent notamment faire l’objet d’exclusion pour tout ou partie. Soyez bien attentif sur ce point.

quelle complémentaire santé choisir
Évitez les délais de carence dans votre contrat d’assurance

Évitez les délais de carence dans votre contrat d’assurance

Certains contrats imposent des délais de carence, c’est-à-dire des périodes durant lesquelles vous n’êtes pas couvert.
Ces pratiques sont totalement dépassées et ne devraient plus exister. Pour peu que vous souscriviez en Janvier et que vous avez une carence de 2 mois, vous partiriez au ski sans être couvert en février !

Notre conseil, passez votre chemin ! Ne souscrivez pas !

Les délais de carence sont à la complémentaire santé ce que les franchises sont à la prévoyance, c’est-à-dire des périodes pendant lesquelles certains soins ne sont pas pris en charge.


Beaucoup de contrats imposent encore des délais de carence importants (de six mois à un an) en dentaire et en optique. Refusez ces pratiques. Ne vous en prenez pas au commercial de l’agence : il est impuissant sur ces sujets.

Votre cotisation doit servir à couvrir vos remboursements et non pas à payer les commissions de l’intermédiaire qui vous vend ces mauvais contrats.

Pourquoi il faut évitez les couvertures inutiles dans votre contrat d’assurance ?

La plupart des contrats remboursent correctement l’hospitalisation et la pharmacie. Ce sont des services de base.

Ce qui va différencier un bon contrat d’un mauvais, c’est les garanties en dentaire et en optique (lunettes, chirurgie, etc..)

Être bien couvert ne veut pas dire être trop couvert. Les contrats qui prennent en charge les dépassements d’honoraires au-delà du ticket modérateur sont surtout utiles dans les grandes villes, où beaucoup de professionnels de santé les pratiquent systématiquement.


En revanche, ils sont totalement inutiles dans les petites villes et dans les zones rurales, où la plupart des professionnels respectent les tarifs de la Sécurité sociale.

Dans tous les cas, l’essentiel est d’être bien couvert en dentaire et en optique, deux postes très mal remboursés par la Sécurité sociale.
Comme ces garanties coûtent cher et que votre budget n’est pas illimité, arbitrez toujours en faveur de ces postes, quitte à être moins bien remboursé ailleurs.


Dans la mesure où l’hospitalisation est de toute façon prise en charge pour l’essentiel par la Sécurité sociale et que la pharmacie est toujours remboursée à 100% dans les contrats d’assurance santé, un tel arbitrage est sans risque.

Faites bien attention a l’approche commerciale !

Cette section s’applique partout. Si vous avez déjà trouvé dans votre boîte aux lettres un petit coupon vous promettant un remboursement à 100% des frais réels à partir de 15 euros par mois, ne rêvez pas.

En y regardant d’un peu plus près, vous verrez que le prix annoncé s’applique en général à un homme de moins de 25 ans.
Première déception si vous n’êtes pas dans ce cas.
En y regardant d’encore plus près, vous vous rendez compte que les frais réels mentionnés en gras renvoient à une note de pied de page en caractères minuscules qui précise qu’ils sont limités à 100% du tarif de convention.

Le contrat mirifique se révèle au bout du compte être un vulgaire ticket modérateur qui rembourse 8 euros pour une paire de lunette et 30 euros pour une couronne ! De telles tromperies sont fréquentes, pour ne pas dire systématiques.
La plupart des contrats incluent dans le remboursement promis celui de la Sécurité sociale.


La palme de la malhonnêteté revient aux assureurs qui affichent un remboursement de l’orthodontie à 100% du tarif de convention, Sécu incluse.
Comme la Sécu rembourse 100% aux moins de 16 ans et qu’il n’y a pas de tarif de convention pour les plus de 16 ans, le remboursement effectif est quasiment de zéro.

Sans aller jusque-là, beaucoup d’assureurs et de mutuelles, et non des moindres, bâtissent leur argumentaire commercial sur le fait qu’ils remboursent l’hospitalisation à 100% des frais réels.

Quand on sait que la Sécurité sociale rembourse environ 92% des frais d’hospitalisation, on se dit que cela ne doit pas leur coûter bien cher.


Cette présentation, mensongère dans l’esprit, masque bien souvent la médiocrité de leurs remboursements en dentaire et en optique, qui sont le domaine d’intervention par excellence de l’assurance santé.

Pour éviter de tomber dans le panneau, privilégiez systématiquement les contrats dont la promesse de remboursement est facile à comprendre. Les garanties exprimées en euros ou en pourcentage des frais réels, sans aucune restriction, sont de loin les meilleures.

Guide-assurance.com s’est donné pour mission de sélectionner pour vous ce qui se fait de mieux dans chaque type d’assurance pour mieux s’assurer, mieux comprendre et mieux ÉCONOMISER.

Grâce à nos partenaires, nous en sélectionnons les meilleurs et trouvons par la suite les meilleures OFFRES.

Ces assureurs, courtiers ou compagnies sont sélectionnés sur plusieurs critères (renommée, professionnalisme, indépendance, prix..)