Voyage et maladies chroniques – Comment voyager en étant malade ?

Voyage et maladies chroniques

Si vous voulez partir en voyage à l’étranger et que vous êtes atteint d’une maladie chronique, il est important, avant tout de demander un avis médical avant de partir. Seul votre médecin pourra vous aider à comprendre quels ajustements peuvent être apportés au voyage pour vos besoins spécifiques.

Le médecin doit vous rédiger une ordonnance (idéalement en français et en anglais), stipulant les principes actifs des médicaments que vous souhaitez emmener avec vous

Il est fort possible aussi qu’il module votre traitement : adaptation des doses en fonction de la destination (climat, altitude…) et des conditions du voyage (voyage en avion, décalage horaire…).

La prescription de tout médicament d’urgence pertinent pour certaines maladies (diabète, maladie coronarienne, asthme, allergies) peut également être nécessaire

Lorsque vous voyagez, il est très important de rester hydraté et de contrôler votre consommation de sel. Les patients cardiaques doivent toujours boire beaucoup d’eau et éviter les aliments riches en sodium (manger peu salé).

Ne vous séparez jamais de votre traitement habituel.

Il est important de prévenir les complications telles que la phlébite chez les patients prédisposés en prenant des précautions telles que le port de bas de contention et l’exercice des pieds et des jambes. Il faut cependant éviter de rester immobile trop longtemps pendant le transport.

Le cas échéant, une prévention sous forme de bas de contention et/ou de médicaments anti-coagulants peut être décidée en amont par le médecin traitant (antécédents de thromboses, obésité, femmes enceintes, etc).

Voyage et maladies chroniques
Voyage et maladies chroniques

Comment voyagez en toute sérénité ?

Carnet de vaccinations à jour, deux mois avant le départ

En fonction de la situation sanitaire du pays de destination, des caractéristiques du voyageur (âge, statut vaccinal, grossesse, immunodépression…), certaines vaccinations sont obligatoires et d’autres fortement recommandées.

Le vaccin contre la fièvre jaune (à partir d’un an) est indispensable pour tout séjour dans la zone intertropicale d’Afrique ou d’Amérique du Sud. D’autres vaccinations pourront aussi être recommandées chez les personnes âgées ou sujettes aux maladies chroniques (pour éviter toutes complications liées à certaines infectons) : vaccin contre l’hépatite A, B, la grippe (elle survient en été dans l’hémisphère sud), le pneumocoque ou la fièvre typhoïde.

Quelle que soit la destination, les vaccinations contre le tétanos, la poliomyélite et la diphtérie devront être mises à jour.

Indispensable trousse à pharmacie de voyage :

Votre trousse à pharmacie doit être adaptée à la durée de votre voyage et à ses modalités. En vrac, on y trouve :

  • Médicaments contre la diarrhée, la douleur, les vomissements, la fièvre, le mal de transport, le reflux
  • Compresses stériles, antiseptique
  • Crème anti-brûlure
  • Pommade cicatrisante
  • Thermomètre
  • Traitement prophylactique contre le paludisme + insecticides (en zone tropicale), etc.
  • Pansements hydrocolloïdes en cas d’ampoules
  • Anti-venin

Préférer en outre les formes orales, solides (comprimés ou gélules) aux liquides. En effet: les comprimés prennent moins de place, et il n’y a aucun risque de détérioration des boites pendant le transport. Et surtout, emportez les notices.

D’autres part, si vous souffrez d’une maladie chronique au long cours (HTA, diabète), n’oubliez pas d’emporter une quantité suffisante de produit et/ou de matériel.

L’astuce Guide Assurance: Soyez prévoyant. Un vol ou une perte de bagage contenant vos médicaments, ça peut arriver.

En cas de perte de vos médicaments pendant le voyage

Dans un premier temps, ne paniquez pas et suivez ces deux étapes :

  • Contactez un proche en France qui pourrait vous faire livrer en urgence un stock de médicament que vous aurez conservé chez vous.
  • Rendez-vous dans l’hôpital / clinique / médecin local le plus proche.
  • Contactez l’ambassade.

Comment prévenir la tourista

Dans la plupart des pays exotiques la règle d’or à respecter : Ne buvez que de l’eau en bouteille !

Pensez à vérifier que l’eau qui vous est servie arrive fermée. (Certains endroits peu-scrupuleux utilise les bouteilles qu’ils remplissent d’eau de robinet.)

En cas de doute, vous pouvez aussi acheter des comprimés de purification, qui se vendent en pharmacies pour désinfecter l’eau que vous buvez. Ce sont des comprimés effervescents qui servent à purifier l’eau.

Évitez d’utiliser l’eau du robinet pour vous brosser les dents ou rincer les fruits et légumes. Prenez de la viande bien cuite (idem pour le poisson et les légumes).

Épluchez vous-même vos fruits et ne buvez que du lait pasteurisé ou bouilli. Oubliez les crudités, les glaçons dans les jus de fruits, les glaces et les fruits de mer.

Comment prévenir la tourista
Comment prévenir la tourista ?

Comment se préparer au décalage horaire ?

Après avoir traversé les fuseaux horaires, votre corps peut se sentir désynchronisé à votre arrivée. Vous pouvez même avoir un trouble de l’humeur ou d’autres problèmes résultant du changement soudain de votre rythme circadien.

Troubles de l’humeur, troubles du sommeil, troubles digestifs, fatigue… Ces symptômes peuvent être très fréquent.

Notre organisme met plusieurs jours à s’adapter au décalage horaire occasionné.

La dérégulation du rythme circadien et du rythme du sommeil peut se faire un peu à l’avance en conditionnant votre corps au voyage.

Ceci implique de se coucher plus tard et mettre son réveil plus tard chaque jour en prévision d’un voyage à l’Ouest et se coucher et se lever plus tôt pour un voyage vers l’Est.

Essayez de partir reposé pour ne pas cumuler trop de fatigue par la suite.

Essayez d’eviter les excitants (café, soda…) qui empêchent de dormir à bord de l’avion ainsi que les premiers jours du voyage.

Arrivé sur place, lutter contre l’envie de faire la sieste pour se faire progressivement aux nouvelles influences de l’environnement naturel (lumière/obscurité) et ne pas prévoir d’activité trop intense dans un premier temps…

Exposez votre corps à la lumière naturelle est le meilleur moyen de resynchroniser votre corps.

Le trouble du décalage horaire ne devrait pas excéder 24h, ensuite: profitez pleinement !

Pensez également à souscrire une assurance voyage !

Voyage et maladies chroniques
Sending
Cet article vous a été utile ?
5 (1 vote)