Faut-il modifier son assurance habitation en cas de construction d’extension ?

Comme le commun des mortels le sait, le commun des contrats d’assurance habitation couvre une superficie bien précise d’un logement.

Ainsi, lorsque le propriétaire veut agrandir sa maison, il est impératif de réviser le contrat d’assurance habitation pour couvrir les espaces ajoutés, car si l’assureur n’est pas avisé des extensions réalisées, il est en droit de refuser l’indemnisation sur les parties agrandies en cas de sinistre, et ce, dans les quinze premiers jours qui suivent la fin des travaux.

Par ailleurs, l’assuré doit envoyer par lettre recommandée (avec accusé de réception), une demande de modification du contrat d’assurance habitation accompagnée du descriptif détaillé des agrandissements opérés.

Et si l’assurance ne répond pas dans les dix jours suivant la réception du courrier, la demande de modification est automatiquement acceptée.

En revanche, un agrandissement d’un logement peut engendrer une augmentation des cotisations d’assurance habitation.

À titre d’exemple, l’ajout d’une véranda peut être considéré comme un autre accès à la maison et peut donc justifier une majoration de l’assurance initiale.

Enfin, si le propriétaire refuse la modification du contrat, il doit en faire part à sa compagnie dans les trente jours, afin que cette dernière le résilie.

Sending
Cet article vous a été utile ?
5 (1 vote)