Comment choisir une mutuelle santé adaptée à vos besoins ?

Le coût des prestations santé augmente, pendant ce temps les taux de remboursement par l’assurance maladie se réduisent. Il est donc fondamental de choisir avec soin la mutuelle santé la plus adaptée. Il faut trouver le meilleur ratio coût/garanties optimales. Pour cela il est important de lister vos besoins et ensuite d’aller chercher l’offre qui y correspond le mieux. Voyons ensemble dans le détail quelles sont les étapes de ce choix.

Des offres très variées mais toujours sur le même modèle

Les compagnies d’assurances et les mutuelles sont extrêmement nombreuses et les offres disponibles sur le marché, d’autant plus variées. C’est à la fois vrai et faux. Malgré la rude concurrence du secteur, quasiment tous les organismes complémentaires vous proposeront 3 niveaux de garanties, donc trois contrats différents possibles. Finalement, cela reste assez peu. Bien sûr, le contenu de ces contrats varie d’une assurance à l’autre, mais plus sur des détails que sur les garanties fondamentales.

La plupart du temps le premier niveau de garanties est équivalent à une CMU-C, c’est-à-dire qu’il s’adresse à des personnes aux revenus modestes et offre les garanties les plus basiques demandant de respecter le parcours de soins coordonnés et de ne pas faire appel à des spécialistes pratiquant des dépassements d’honoraires.

Ce type de contrat est aussi à privilégier pour les publics consommant des médecines alternatives (homéopathie, acupuncture…) qui ne sont presque jamais incluses dans les remboursements.

L'homéopathie mutuelle
L’homéopathie et l’acupuncture ne sont presque jamais incluses dans les remboursements

Les deuxième et troisième niveaux se distinguent en général par la prise en charge de certains dépassements d’honoraires. Ils peuvent aussi apporter des garanties supplémentaires pour les soins habituellement peu remboursés comme l’optique ou les appareils dentaires.

Analyser ses besoins

Il est important, avant de faire un choix, de connaître au mieux vos besoins afin de ne pas dépenser plus que nécessaire ou de ne pas avoir assez de garanties.

En premier, analysez votre comportement de soins, la fréquence de vos consultations, leur type (privilégiez-vous les médecins conventionnés ou consultez-vous des spécialistes dont les prestations ne sont pas remboursées ?) et enfin leur tarif (les spécialistes que vous consultez pratiquent-ils ou non le dépassement d’honoraires ?)

Une fois votre profil établi, vous pouvez faire le total annuel de tous vos coûts de santé non pris en charge par l’assurance maladie et le comparer au prix annuel de chaque type de contrat. Le contrat le plus adapté à votre situation est celui qui vous coûte moins cher que les dépenses que vous auriez faites sans mutuelle.

La plupart des contrats peuvent être personnalisés en ajoutant des options payantes qui augmentent les garanties. Il est important d’utiliser ces options avec parcimonie, car trop y recourir peut vite faire grimper le montant des cotisations et dépasser celui d’un contrat de niveau de garanties supérieur.

prise en charge hospitalière
La plupart des contrats peuvent être personnalisés – notamment la prise en charge hospitalière.

Le choix d’un organisme

Une fois vos besoins établis, il ne vous reste plus qu’à trouver l’organisme qui propose le contrat le plus en adéquation avec votre consommation de soins. Plusieurs éléments sont à prendre en compte comme le réseau de soins. Chaque assurance ou mutuelle dispose d’un réseau de professionnels de santé avec lesquels elle pratique des remboursements plus avantageux.

Avant de signer avec un organisme, renseignez-vous sur son réseau de soins et là encore essayer de trouver celui qui correspond le plus à vos besoins. Passer par un professionnel du réseau de soins de sa mutuelle peut vous permettre de faire des économies considérables notamment pour tout appareillage dentaire, auditif ou optique.

Quasiment tous les organismes complémentaires utilisent les mêmes critères pour définir le prix de vos cotisations, il s’agit de votre âge, de votre catégorie socio-professionnelle, de votre lieu d’habitation et votre sexe. Autrement dit, rien que vous ne puissiez changer.

C’est sur ce calcul que vous pourrez vraiment faire la différence entre les assurances les moins chères et les plus chères.

Faire le meilleur choix

Après tous ces calculs, peut-être vous sentez-vous encore plus noyé dans la masse d’offres et ne savez plus où donner de la tête. Lorsque l’on choisit une mutuelle ça peut être pour longtemps et si vous donnez tous les mois de l’argent pour une assurance, et ce, pendant plusieurs années, voire toute une vie, autant avoir fait le bon choix.

Internet regorge de comparateurs que vous pouvez consulter pour faire un premier tri dans toutes les offres du marché, cette solution est rapide, gratuite et fiable. Cependant, elle ne dépend pas d’un niveau élevé de personnalisation, cette solution est donc à privilégier lorsque vous avez un profil de soins classique.

Le recours à un professionnel peut vous assurer d’avoir fait le bon choix. Les courtiers en assurances disposent d’informations actualisées sur les offres des professionnels, ils connaissent ces professionnels et leurs spécificités. Avec tout ça, ils sont les plus à même de faire le bon choix pour vous.

En plus de vous aider à faire le choix le plus adapté à vos besoins, un courtier vous assistera dans vos démarches administratives, il déposera votre dossier auprès de plusieurs organismes afin d’avoir des devis personnalisés qu’il pourra vous soumettre.

En plus, le métier d’un courtier est de vous assurer le meilleur prix, pour cela, il utilise ses connaissances et son argumentaire pour négocier les tarifs de vos cotisations avec les assureurs potentiels. Le feriez-vous vous-mêmes ? Probablement pas.

courtier mutuelle
Le recours à un professionnel peut vous assurer d’avoir fait le bon choix (capture d’écran d’un courtier en ligne)

En conclusion

Lorsque l’on dépense peu au quotidien dans les frais de santé, on est en droit de se demander si la souscription à une mutuelle est bien pertinente. Cela dit, devant les prix exorbitants des prestations, mieux vaut être couvert au cas où. Pour les hospitalisations notamment qui sont rarement prévues et qui coûtent extrêmement cher.

Que l’on soit dans ce cas de figure ou pas, en avançant en âge nos besoins de santé augmentent, il s’agit donc d’un sujet qui nous touche tous et si ce n’est pas dans l’immédiat, ça viendra. Il faut garder à l’esprit que les assurances et mutuelles ont toutes pour but de faire du profit sur vos cotisations, donc apprenez à décortiquer les contrats pour éviter les arnaques ou faites-vous accompagner par un professionnel qui le fera pour vous.

Voir aussi : Depuis 2020, les Français peuvent changer de mutuelle plus facilement :

Comment les mutuelles fixent-elles leurs tarifs ? Est-il possible de payer moins cher ses frais de santé ? Et finalement, comment faut-il choisir sa mutuelle ? Réalisateur : Eric Declemy