Assurance voiture au tiers ou tous risques : laquelle choisir ?

Si vous vous demandez quelle option d’assurance conviendrait le mieux à votre véhicule, vous avez le choix entre l’assurance voiture au tiers ou tous risques. De nombreux paramètres entrent en compte dans la décision d’opter pour l’une ou pour l’autre. Pour pouvoir y répondre, faisons déjà la différence entre les deux !

Que couvre l’assurance auto au tiers ?

L’assurance voiture au tiers se considère comme le minimum obligatoire légal afin que votre auto soit autorisée à circuler. Le Code des Assurances stipule en effet dans l’article 211-1 qu’un véhicule doit être au moins assuré en responsabilité civile, même si elle est immobilisée.

La responsabilité civile oblige toute personne responsable de dommage à autrui de réparer celui-ci. Dans notre cas, en cas de sinistre, l’assureur s’engage donc à indemniser les victimes de l’incident.

Elle intervient lorsque le conducteur est à l’origine de préjudices (dommages corporels ou matériels) à des tiers :

  • Dommages matériels contre un ou plusieurs autres véhicules ou des biens immobiliers (clôture, mur, façade, portails, etc.)
  • Ou dommages corporels (blessures apparentes ou non, décès) subits par des tiers

Le contrat d’assurance voiture au tiers peut toutefois, outre la garantie minimum au tiers, inclure d’autres couvertures additionnelles en option.

assurance-voiture-au-tiers-ou-assurance-voiture-tous-risques

Quelles garanties couvre l’assurance voiture tous risques ?

Il s’agit de la formule la plus complète et la plus couvrante de l’assurance automobile. Elle protège et la voiture assurée et son conducteur. Incluant le minimum légal de la responsabilité civile, elle enveloppe en plus des garanties supplémentaires telles que :

  • Les préjudices corporels sur le conducteur responsable de l’accident
  • Les préjudices matériels sur l’auto assurée, même si son conducteur est le responsable
  • Le vol, l’incendie, le bris de glace ou le vandalisme…
  • L’assistance en cas de panne ou de problème
  • Et enfin, la protection juridique

A lire aussi : Avis d’échéance, assurance voiture : combien de temps les garder ?

Comment savoir quelle assurance convient à votre véhicule ?

Pour savoir quelle formule adopter, vous devez prendre en compte certains éléments concernant votre voiture et vos habitudes de conduite :

Les critères

  • L’âge de votre voiture
  • Sa valeur marchande
  • Son niveau de kilométrage
  • Sa fréquence d’utilisation
  • Le nombre de conducteurs pour le même véhicule et leurs profils
  • Les équipements et les options de votre auto

… sont autant de critères déterminants pour décider si vous devez adopter une assurance simple ou de haute couverture.

assurance-voiture-au-tiers-ou-assurance-voiture-tous-risques

De plus, vous devez vous demander :

  • Quel budget êtes-vous prêt à investir pour l’assurance de votre véhicule ?
  • Est-ce que son achat est lié à un crédit ? Si oui, il est recommandé de choisir l’assurance tous risques.
  • Quels sont vos besoins spécifiques liés à vos habitudes de vie et à votre environnement ? On parle ici des risques climatiques, de vandalismes, etc.

Pour résumer, car il existe une infinité de cas qu’on ne saurait généraliser :

  • Plus votre voiture est récente (moins de 2 ans) et valeureuse, plus il est recommandé de l’assurer au maximum avec une option tous risques.
  • Un véhicule de 3 à 8 ans peut être couvert par une assurance intermédiaire, c’est-à-dire au tiers plus des garanties supplémentaires au choix, selon vos besoins.
  • Enfin, si votre auto date d’une dizaine d’années ou plus, vous pouvez vous limiter à la responsabilité civile.

Quand arrêter l’assurance voiture tous risques ?

Sachant que la valeur d’un bien baisse avec le temps, 10 ans après la mise en circulation, il peut être bénéfique de basculer vers l’assurance au tiers. En effet, le montant de la couverture en cas de dommage pourrait ne pas dépasser vos primes d’assurance tous risques. Ce qui serait finalement une perte pour vous.

A lire aussi : Comment résilier son assurance auto : les démarches

Sending
Cet article vous a été utile ?
0 (0 votes)